Le Village, Semaine, Weekend

****RESTAURANT FERMÉ**** / brunch: MA’TINE

****CE RESTAURANT EST MAINTENANT FERMÉ****
–> maintenant remplacé par le restaurant
LE PASSÉ COMPOSÉ qui sert aussi le brunch.



7
Vous vous ennuyez du (mini) resto La Famille, rue Gilford sur le Plateau Mont-Royal,
n’est-ce-pas? Moi aussi. On voulait croire à la blague lorsqu’on nous a annoncé la fin de cette aventure, espérant un changement d’idée quelconque qui nous ramènerait les frères Daniel-Six… Faut croire que la vie est parfois bien faite et que les espoirs peuvent tout à coup se prendre pour la réalité. Et même en devenir.

Dites bonjour à MA’TINE. Ce tout nouveau projet de Jérémy et Maxime Daniel-Six est absolument superbe.

« On se croirait dans un tableau Pinterest » est le genre de chose que l’on peut direà propos de l’espace. Et comme on ne « pin » (habituellement) que des trucs très jolis et hyper inspirants, l’endroit à de quoi nous faire sourire.

Un long, long bar en bois. De l’ardoise plein le mur, où se retrouve plusieurs choix de breuvages et plats divers. De la tuile noire, bien noire, qui contraste bien avec le bois et la lumière que procure cet espace tout ouvert, en longueur. Une grande table communale peut accueillir plusieurs personnes, au fond de la salle. La terrasse est magnifique, une invitation à se prélasser. L’ancien lieu du Pica-Pica a trouvé de quoi se refaire une beauté sans trop de flafla et très au goût du jour. Sobre, contemporain.

9

6

5

8

Qu’est-ce-qu’on mange?

Le menu est changeant et très créatif. (*Sur ce point, on retrouve clairement notre bonne vieille Famille). Vous pouvez le consulter sur la page Facebook d’un weekend à l’autre. Mais entre vous et moi, ne le faites pas. Pointez-vous et laissez-vous inspirer, tout simplement. Vous ne serez jamais déçu.

Plusieurs déclinaisons sucrées et salées vous sont offertes. On a opté tout d’abord pour la décadente limonade au concombre. WOW. J’en aurais bu 8 litres. Je crois que je l’aurais peut-être même prise en injection intraveineuse! …et puis non, jamais. Le plaisir de goûter à ce divin liquide, de laisser la douceur du concombre envahir ses papilles suivie de l’amertume et du petit « kick » citronné, du GROS bonheur.

Dans nos assiettes: slab de bacon, piperade de fruits rouges et oeuf poché pour le choix salé et le mille-feuilles choco, crème 49th parallel et mirabelles du jardin pour le choix sucré.

Un bacon bien tendre, dont le gras se défait sans combat. Une piperade des plus douces, sucrée mais pas trop. Moi qui ne mange JAMAIS de poivrons je me suis régalée de ceux qui se trouvaient dans mon assiette. Une onctueuse sauce rappelant un subtil pesto complétait le tout. Fabuleux. Puis, ce mille-feuilles. CE MILLE-FEUILLES!!! Une pâte qui craque sous la dent, qui se défait en mille petite feuilles dorées croustillantes. La crème au café (49th parallel) se trouvant à l’intérieur devrait être interdite. Ou tout simplement ajoutée dans à peu près tout, et tout le temps. Impeccable.

L’endroit sert le déjeuner en matinée, le lunch quand vient le midi (y compris une belle carte des vins fort sympathique), le brunch le samedi (uniquement) [**NDLR – 6 janvier 2015: les brunchs sont dorénavants offerts tout le weekend! Youppi!] et les bouchées pour emporter (et le bon café) toute la journée, du mardi au samedi. Plusieurs critiques culinaires ont adoré leurs visites et ont déjà adopté l’endroit. J’abonde dans le même sens. Cet endroit est un must, en tout point. La carte est fabuleuse, les prix sont doux, le service est attentionné et le lieu est sublime.

Enfin! Plus besoin de courir pour avoir l’une des 8 places de la maison. L’abondance en places et en bonheur est au rendez-vous en plein coeur du Village!

4

3

2

1


MA’TINE
1310, Boulevard de Maisonneuve Est
Montréal
514 439-9969
facebook
accessible en chaise roulante: oui
Photos tous droits réservés © Jasmine Mc Lean

signature jasmine small

 

 

Load More Related Articles
Load More By Jasmine Mc Lean
Load More In Le Village

3 Commmentaires


  1. Dolores

    23 décembre 2014 at 20 h 03 min

    Symptomatique de notre temps, les appreciations/critiques/compte-rendus sur les restos commencent par un cours de design, par l’atmosphère et l’ambiance puis viennent ensuite les commentaires sur le travail en cuisine…hummm c’est sans doute pour faire monter la tension, créer une sorte de climax ou le lecteur est à ce point ferré qu’il n’ a qu’une hate: savoir si on mange bien oui ou non…Ou c’est juste un effet de mode qui met l’emphase sur le contenant plus que sur le contenu?
    Mais j’aime bien vos appreciations culinaires 🙂

    Reply

    • Jasmine Mc Lean

      6 janvier 2015 at 7 h 29 min

      Bonjour Dolores,

      Ma façon d’écrire se veut représentative d’une visite « réelle et physique » si on veut. C’est à dire on entre, on remarque ce qui nous entoure puis on commande et on s’attarde à nos assiettes. D’ailleurs, il est facile de repérer dans mes textes la partie dédiée à la nourriture car elle débute toujours par « qu’est-ce qu’on mange ». Il ne s’agit pas vraiment de mode ni de désirer provoquer quoi que ce soit, cela a toujours été simplement ma façon d’écrire 🙂

      Merci pour votre commentaire et vos questions, il est toujours agréable d’avoir un « feedback » du lecteur et de savoir ce qu’il pense.
      C’est super apprécié 🙂

      Jasmine

      Reply

  2. La Boufferie

    5 mars 2015 at 0 h 35 min

    J’ai essayé leurs brunchs dimanche dernier et je suis tombée en amour! Autant avec leurs plats qu’avec le décor!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Required fields are marked *

À Lire Aussi

brunch: LE PASSÉ COMPOSÉ

Anciennement situé sur le Plateau Mont-Royal, LE PASSÉ ...

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Me suivre par courriel

Catégories

Archives